Nous y voilà donc. Après huit semaines d’un confinement inédit, toute la population est de nouveau autorisée à sortir sans attestation dérogatoire. Les promenades au-delà d’un kilomètre de son domicile redeviennent possibles comme les réunions familiales ou amicales qui ont tellement manqué à tous durant ces deux mois. Et déjà, les premiers clubs s’interrogent sur la reprise de leurs activités en plein air, qui sont habituellement si nombreuses à cette époque de l’année : randonnée, pétanque, etc.

Respect des règles

Respecter les règles de distanciation sociale

Nous entrons indéniablement dans une phase nouvelle et un premier rayon de lumière est apparu au bout du tunnel de cet interminable confinement. Mais le Premier ministre l’a clairement indiqué : ce déconfinement doit être progressif. Il ne s’agit évidemment pas d’un retour à la normale, ni pour les individus, qui ne sont par exemple pas habilités à quitter leur département sans attestation dérogatoire, ni pour les groupes de toute sorte qui doivent limiter leurs rassemblements à 10 personnes maximum et respecter les règles de distanciation sociale. Les gestes barrière restent indispensables, tels le lavage régulier des mains et le port d’un masque de protection pour aller faire ses courses ou emprunter les transports en commun.

Reprise très limitée

Il en va de même pour la reprise des activités de nos associations, qui reste suspendue à l’évolution de la situation sanitaire suite au déconfinement. Si la réouverture des locaux et salles municipales reste partout interdite jusqu’au 2 juin minimum, les pratiques de plein air sont également soumises au principe de la progressivité. Le guide édité ce lundi 11 mai par le ministère des Sports l’indique sans ambiguïté. Concernant la pétanque, « dans un premier temps, les activités se limitent aux oppositions individuelles, au tir de précision et à l’entrainement personnel ». Et pour la marche et la randonnée, elles sont de nouveau possibles pour « tous les publics sauf public à risque de forme grave de Covid-19 ». Chacun sait désormais que nos adhérents appartiennent à la deuxième catégorie.

2020-05-13_19-13
Un guide de 112 pages

Mettre à profit la période de confinement

A la découverte de nouveaux outils

La patience reste donc de mise jusqu’au début du mois de juin pour nos adhérents et responsables bénévoles. Mais depuis deux mois, ils ont montré leur grande aptitude à respecter les consignes et à se familiariser avec des outils peu usités jusqu’ici au sein du réseau Générations Mouvement. C’est la Fédération de Meurthe-et-Moselle qui organise intégralement son AG en ligne, avec l’aide de la Fédération nationale. Et le résultat est sans appel : 97 % de participation au scrutin ! C’est la Fédération de la Sarthe qui élit son Bureau par le même procédé. Et déjà des clubs se renseignent comme Re-Création à Marcq-en-Baroeul, dans le Nord. Ce sont aussi les Fédérations d’Ille-et-Vilaine, de la Mayenne ou du Gers qui tiennent leurs réunions de Bureau ou de Conseil d’administration en visioconférence. Et huit nouvelles Fédérations ont intégré la base de données SAGA au cours du mois dernier.

Puisqu’il faut encore attendre avant de retrouver les sentiers de randonnée et les terrains de boules, profitons tous des semaines à venir pour accompagner le bond en avant numérique que notre Mouvement tout entier est en train de faire. Il sera sans doute très utile lorsque les activités reprendront.

Laisser un commentaire