Partager l'article
VISIO

Au-delà de permettre de garder une bonne orthographe, la dictée a bien d’autres vertus.

Elle peut s’avérer être un excellent exercice, quel que soit l’âge, pour préserver ses capacités cognitives et partager avec d’autres un moment de détente et d’amitié.

La pratique de la dictée fait appel à la mémoire sémantique (long terme) et permet de l’entraîner, d’acquérir du vocabulaire, de revoir les règles de grammaire, de passer un moment agréable et pourquoi pas, de se préparer pour des concours comme celui de la Dictée nationale que Générations Mouvement organise chaque année.

Une initiative bienvenue

La situation sanitaire actuelle ne permet pas de se réunir, beaucoup de salles sont fermées aux associations. Comment alors trouver des solutions pour continuer à garder le lien entre les adhérents ?

Yves Molio, président de la Fédération départementale de l’Hérault propose à ses clubs, une dictée en visio, deux fois par mois, via la plateforme Google Meet, mais il existe d’autres outils de mise en ligne. Deux sessions sont organisées par journée, une le matin et l’autre en fin d’après-midi et qui durent de 1h à 1h20 environ. 10 à 12 personnes participent à chaque session.

Ce n’est pas un concours, les textes sont choisis par cinq bénévoles qui se relaient pour la dictée à chaque intervention. Les textes sont simples et émanent d’écrivains de la région. A la fin de la dictée, les participants peuvent s’exprimer, échanger des idées. Le texte est envoyé après la visio afin qu’ils puissent se corriger et faire un retour de leur résultat s’ils le souhaitent.

Pour la session du 2 mars, Josiane Cuguilière du club de Lunel, les Pescalunes, a choisi le texte de la dictée du jour. Les candidats se sont connectés via le lien envoyé par Yves Molio, par mail. Ils ont coupé leur micro, attentifs, concentrés ils ont planché sur leur copie pendant une petite heure.

La Fédération envoie également à tous ses clubs des jeux en ligne, des vidéos qui sont fort appréciés.

Renseignement : Yves Molio – yves.molio@sfr.fr

Pour s’entraîner à la dictée il existe des sites dédiés comme Zendictee.fr ou dictee.orthodidacte.com et des vidéos sur Youtube.

« Je participe à la dictée GM34 qui vient d'être mise en place, car amoureuse de notre belle langue française, depuis l'école primaire, cela m'a toujours beaucoup plu de faire des dictées. Je considère aujourd'hui cette activité comme un jeu et souvent je découvre des écrivains que je ne connaissais pas. C'est un exercice très intéressant qui me permet d'élargir également ma culture orthographique et grammaticale. De plus, avec GM34, j'ai aussi la chance de faire la connaissance de participants d'autres villes/villages. A consommer sans modération. »
Geneviève Chenet
les Chênes Verts Grand Orb
« J'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir l'Histoire de notre région et de la crise viticole à travers un texte dicté en visioconférence par une héraultaise avec l'accent authentique de notre Midi. Agréablement surpris par la qualité du son et de l'image. Un pur moment de plaisir partagé avec des internautes de toutes les régions de France. Je ne manquerai pas d'être présent au prochain rendez-vous du 16 mars 2021. »
Tony Spinnewyn
adhérent CVGO d'Hérépian dans l'Hérault

La publication a un commentaire

  1. BIRONNEAU THERESE

    Pour moi, la dictée du mardi est toujours très attendue car ce moment dit « culturel » c’est aussi l’opportunité de bavarder, raconter, s’exprimer en ces temps difficiles où nous vivons bouche cousue (avec le masque).
    De plus, les niveaux, les thèmes des textes dictés sont très variés (choix des écrivains, poésies, tournures de langage, humour) et se rappeler les bonnes vieilles règles d’orthographe d’usage et de grammaire de notre belle langue française font appel à notre mémoire parfois bien sélective maintenant.
    Ordonnance donc à renouveler!
    Thérèse Bironneau
    CVGO à Hérépian

Laisser un commentaire