Partager l'article

Les 20 et 27 juin prochains, vous allez élire comme tous les Français majeurs, vos représentants au sein des collectivités territoriales ; un enjeu important en particulier pour les seniors. Les conseillers départementaux et régionaux qui seront élus vont engager, pendant la durée de leur mandat (6 ans), des fonds publics qui visent à agir au quotidien pour le bien-être des habitants des territoires respectifs.

Deux partenaires incontournables de Générations Mouvement

Les compétences de ces deux entités territoriales sont différentes, parfois complémentaires. En tant que responsable, il est important d’analyser les propositions faites par les différentes formations candidates pour améliorer la situation des personnes âgées, notamment pour le scrutin des élections des conseillers départementaux.

Plus de la moitié du budget du Conseil départemental de la Somme est consacré aux dépenses d’ordre social et parmi celles-ci, l’autonomie des personnes âgées et handicapées représente 41 % de cette enveloppe, 

Robert Guerlain
Représentant au CDCA de la Somme

explique Robert GUERLIN, ancien Président de la Fédération GM de la Somme et membre du Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA).

L’objectif du Conseil départemental est avant tout de maintenir les personnes âgées le plus longtemps possible à domicile, complète Robert Guerlin. A ce titre, Il gère les allocations et prestations pour aider financièrement les personnes âgées (Allocation personnalisée d’autonomie – APA) ou handicapées (prestation de compensation du handicap -PCH). Le Conseil départemental soutient également la rénovation des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Réunion plénière du CD de la Somme - Source https://www.somme.fr/departement/

C’est dire l’importance de ce scrutin. Une fois mis en place, les conseillers départementaux éliront leur président et parmi les membres du bureau, un(e) vice-président(e) sera chargé(e) de l’autonomie des personnes âgées et handicapées et animera le CDCA dans lequel siège un responsable de Générations mouvement. Afin de connaître les orientations envisagées par l’équipe exécutive qui sera élue, il est recommandé d’inviter ce nouvel élu au cours d’un conseil d’administration de la fédération départementale ou mieux, au cours de l’AG de la fédération.

 » Des aides de la Conférence des financeurs pour financer des actions de maintien de l’autonomie des personnes âgées « 

Animée par le Conseil départemental, la Conférence des financeurs de la prévention et de la perte d’autonomie (CFPPA) est composée des différents acteurs sociaux du département, dont les caisses d’assurance maladie et vieillesse.

« L’objectif de cette conférence des financeurs est de promouvoir et d’encourager les actions de prévention pour le maintien de l’autonomie, explique Michèle Castan, membre du bureau national en charge des actions sociales et Présidente de la Fédération de la Lozère. Tous les ans, à une date qui diffère suivant les départements, le Conseil départemental lance un appel à projets ouvert entre autres, aux associations dont les fédérations départementales de GM ou les clubs, envisageant de mettre en place une action répondant à cet objectif. « Les actions éligibles à la subvention visent à maintenir les séniors en bonne santé et à favoriser le lien social et le bien vieillir, précise Michèle Castan. Les exemples ne manquent pas. »

M. Guilbert et M. Castan, administrateurs nationaux, respectivement présidents des FD de la Somme et de la Lozère

Parmi les compétences des Conseils régionaux, la gestion des lycées et la formation continue constituent un axe important de leur politique. C’est ainsi que certains Conseils régionaux accordent des subventions dans le cadre de formations à destination des seniors, apportent aussi un soutien aux initiatives associatives ou à l’organisation de fêtes ou d’évènements culturels ou autres…

Des aides aussi aux particuliers

D’autres aides peuvent aussi être accordées à des particuliers, dont les séniors, tant par la Région que par le Département, dans des domaines très variés : aide à la restauration du patrimoine rural privé, aide à la reconversion au bioéthanol des véhicules roulant à l’essence, aide à l’adaptation et à la rénovation énergétique des logements, aide à l’achat de vélo électrique, …La liste est très longue.

N’hésitez-pas à vous rendre régulièrement sur les sites de votre Conseil régional et de votre Département.

Cet article a 4 commentaires

  1. CARLIER Michel

    Ce groupe national n’est malheureusement pas connu ou reconnu en Province, notamment en Sarthe.
    J’ai dû cotiser à une assos de malade plus réactive pour déposer ma demande de RU auprès de l’ ARS 72.
    Il vous faut informer et former vos Responsables en Fédération.
    Merci quand même.

  2. Jean Claude Cluzan

    Je suis entièrement d’accord. En Corrèze, le partenariat GM CD permet d’aller dans le sens de la lutte contre l’isolement en particulier avec la communication. Nous aurons bientôt l’occasion d’apporter des précisions à ce sujet. Donc, oui, il faut voter les 20 et 27 juin.

  3. CARLIER Michel

    Au niveau national, vous devriez désigner un REFERENT NATIONAL, bien formé par France Assos Santé ou autres, pour gérer au mieux vos bénévoles qui veulent s’engager comme Représentant des Usagers en Santé ou dans les Conseils départementaux.
    Il est impensable de demander à un RU de cotiser aux Clubs ou il a été désigné et à son club de son domicile.
    Certain RU ont douze mandats dans des Ets différents et devraient cotiser à chaque Clubs.
    C’est le cas en Sarthe.
    Cordialement.
    MICHEL

    1. Thomas Sénéchal GM

      Bonjour Michel,
      Vous posez à juste titre la question de la formation des bénévoles de Générations Mouvement qui ont accepté de remplir une mission de RU auprès d’établissements de santé ou dans le médico-social. Notre Mouvement ne manque pas de responsables très investis dans les instances de santé régionales ou nationales et régulièrement nous organisons des sessions de formation au niveau national. Nous le faisons également pour ceux qui sont investis dans les CDCA.
      Depuis cette pandémie la formation est suspendue partout en France et d’ailleurs les déplacements en établissement sont eux-mêmes très réduits voire interdits.
      Nous avons récemment adapté notre outil SAGA et il est désormais possible de recenser les adhérents investis dans ce rôle et nous pourrons ainsi faciliter nos échanges.
      L’activité de RU est une mission publique, ce n’est pas une activité de nos clubs et nous n’avons pas connaissance de situation ou l’adhésion à un club serait nécessaire. Par contre tout naturellement, ce sont nos adhérents qui ont accepté ce rôle que nous désignons aux autorités sanitaires et que nous encadrons. Il est bien entendu souhaitable de confier cette mission au plus grand nombre de bénévoles et nous ne cautionnons pas l’accumulation déraisonnable de tels mandats.
      Très concrètement, nous avons au niveau national non pas 1 référent, mais une commission composée de 4 personnes, susceptibles de répondre aux éventuelles questions concernant les RU ou membres des CDCA. Cette commission a récemment déposé à la Direction générale de la Santé le dossier de renouvellement de l’agrément qui permet aux bénévoles issus de Générations Mouvement de représenter les usagers. Enfin, une session de formation est prévue avant la fin de cette année, probablement en novembre, et nous en confirmerons la date à la rentrée.
      Espérant avoir répondu à votre observation…
      Le groupe national « santé-social »

Laisser un commentaire