Partager l'article

Depuis septembre 2021, l’Amicale Générations Loisirs de la Pommeraye, Fédération départementale du Maine-et-Loire propose à ses 440 adhérents de la danse en ligne. Pouvant se pratiquer seul, chaque adhérent peut ainsi découvrir ou redécouvrir différents styles de danse et faire travailler mémoire et coordination. En effet, ces derniers doivent apprendre, retenir et reproduire une chorégraphie bien précise pour chaque style de danse pratiqué. Ces cours sont également l’occasion de partager un moment convivial et sportif en groupe et ainsi rompre avec l’isolement.

Qu’est-ce que la danse en ligne ?

Cette activité consiste à danser sur des rythmes de rock, rumba, zumba, charleston, mambo, tango, slow, cha-cha-cha, disco, samba, Kuduro… sur des chorégraphies précises, en ligne et sans partenaire. Parmi les plus connues, on retrouve le madison, créé dans les années 60 aux Etats-Unis ou encore les danses countries d’origine anglaise…

Dominique Rousseau, administrateur au sein de la Fédération du Maine-et-Loire, chargé de mission développement, référent SAGA et président de l’Amicale Générations Loisirs de la Pommeraye a souhaité développer cette activité pour dynamiser son club et faire plaisir à ses adhérents en leur proposant une nouvelle animation. Nous lui avons posé quelques questions sur le sujet.

Pourquoi avoir mis en place une activité de danse en ligne ?

Nous cherchions à développer une activité intergénérationnelle au sein du club et l’activité « Danse en ligne » n’existait pas dans notre commune. Nous nous sommes rapprochés d’un club voisin, le club de la Joie de Jallais qui organisait cette activité depuis 3 années ainsi qu’auprès de la référente de la Danse en ligne de la Fédération d’Ille-et-Vilaine, afin d’avoir les réponses dont nous avions besoin. C’est l’avantage d’être fédéré à un grand Mouvement, on n’est pas seul, on peut contacter les bénévoles d’autres clubs, voir d’autres fédérations, qui peuvent nous apporter leur expérience et leur témoignage.

Quelles ont été les formalités à remplir pour organiser l’activité ?

Il nous fallait une salle assez grande, s’inscrire à la Sacem, acquérir une sono et des micros-cravates pour être libre de nos mouvements. Nous avons pris contact avec un couple qui pratiquait cette activité afin de leur proposer d’animer nos cours. Ils ont accepté et ont pris leur adhésion sans hésiter ! En tant que bénévoles, ils bénéficient de notre assurance ce qui leur permet ainsi qu’à nous-même d’être dans la légalité et d’organiser cette activité en toute sécurité.

Cette activité vous a-t-elle apporté de nouveaux adhérents ou des bénévoles ?

Effectivement de nouveaux adhérents nous ont rejoint. Actuellement 60 personnes pratiquent la Danse en ligne en moyenne. Chaque semaine nous avons une quarantaine de danseurs et dès septembre nous allons créer deux groupes, un de niveau débutant et l’autre confirmé. Outre l’aspect physique, l’apprentissage des pas nécessite de faire travailler sa mémoire. Nous avons créé sur le blog de l’Amicale un espace qui permet aux personnes intéressées de s’entraîner à leur convenance, quelques heures ou plus selon le besoin en retrouvant les danses pratiquées à l’atelier.

Et vous pratiquez-vous cette activité ? Si vous êtes intéressés n’hésitez-pas à vous rapprocher de vos Fédérations départementales pour connaître la liste des clubs qui organisent la danse en ligne ou pour créer cette activité si elle n’existe pas encore dans votre commune.

Alors dansez maintenant…

Cet article a 6 commentaires

  1. Bonjour,
    Notre club pratique la danse en ligne, mais je n’ai pas fait de déclaration à la sacem. Pour faire cette déclaration comment remplir le bordereau de la sacem. Dans notre club de 160 adhérents c’est l’activité qui a le plus de participants. Merci de votre réponse

    1. Sophie Barny

      Bonjour
      Je vous propose de prendre contact avec la Fédération du Maine-et-Loire qui est à l’origine de cet article et qui pourra certainement vous expliquer la procédure. Bien cordialement.

  2. Claudie LE ROUX

    A Sainte Hélène (88700) nous faisons cette activité depuis près de 21 années et c’est vraiment super

  3. deyris

    Excellente idée . Pourquoi pas… J’en parle à ma présidente ; nous avons des danseurs émérites à Blasimon mais qui ne veulent pas adhérer chez “les vieux” .Ce serait peut-etre l ‘occasion de les faire adhérer si ils nous donnaient des cours . On se tient au courant

  4. Cluzan Jean -Claude

    Pendant l’avant – covid, surtout les années 2015 – 2020 , nous avions remarqué la multiplication des danses en ligne . A cette époque, il y avait l’embarras du choix , depuis le vendredi soir, jusqu’au lundi soir, en passant par le dimanche après-midi, pour choisir sa salle et son orchestre. Puis se sont multipliées les Marianna, reggae , country et autres Mambo ou encore Tarentelle ou l’antique Madison ( 1962 ! )

    Puis crise sanitaire aidant ( si on peut dire ! ) des salles ont fermé et les danseurs se sont retrouvés tout aussi esseulés que les joueurs de belote sans concours .

    ” l’Amicale Générations Loisirs de la Pommeraye, Fédération départementale du Maine-et-Loire propose à ses 440 adhérents de la danse en ligne” nous donne peut-être une idée à reprendre au niveau des départements . En Corrèze, plusieurs Clubs ont maintenu ( ou repris) leurs soirées danse en ligne .

  5. Jeannine BON

    Bravo à cette association !

    Au club des Dômes du 63, nous avons une section Country, et d’autres activités, qui nous ont permis d’avoir des jeunes retraités .

Répondre à Claudie LE ROUX Annuler la réponse