Partager l'article

Au cours de la nuit du samedi 26 mars au dimanche 27 mars 2022, nous passerons à l’heure d’été !
À deux heures du matin il sera trois heures, nous perdrons une heure de sommeil et serons alors en décalage de deux heures par rapport au soleil. Pas de panique, nous récupérerons cette heure avec le passage à l’heure d’hiver, dans la nuit du 29 au 30 octobre. Nous n’aurons plus qu’une heure de décalage avec notre précieuse naine jaune.

Un peu d’histoire…

Le changement d’heure a été mis en place en 1976 après le choc pétrolier de 1973-1974 (le prix du carburant a été multiplié par quatre).

L’objectif était de faire des économies d’énergie afin de profiter davantage des heures d’ensoleillement et limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel, les slogans de l’époque étaient d’ailleurs « En France on n’a pas de pétrole mais on a des idées » ; « Chassons le gaspi » = 1 gaspi est égale à un litre de carburant gaspillé.

Cette mesure ne devait être que temporaire, mais elle perdure encore 45 ans après et suscite des avis contradictoires sur son utilité. Nous allons donc changer d’heure ainsi que nos voisins européens puisque cette mesure a été adoptée par l’Union Européenne en 1998.

Les économies sont-elles réellement perceptibles ?

Chaque année, un débat s’installe sur l’utilité de cette mesure. Les économies réalisées compenseraient-elles les troubles physiologiques liées au changement d’heure, sur la santé, le sommeil des enfants ou des personnes âgées, ou la sécurité des piétons. La majorité des gens interrogés ont eu ou ont encore une expérience négative due à ce changement.

Les différents pays de l'Union européenne ont du mal à harmoniser leurs choix sur le changement d'heure

Pourquoi continue-t-on à changer d’heure ?

Allons-nous abandonner cette pratique ? En mars 2019, le parlement européen avait approuvé la fin du changement d’heure deux fois par an à partir de 2021. Chaque pays devait choisir s’il restait à l’heure d’hiver ou à l’heure d’été. En France la majorité des personnes interrogées avait choisi l’heure d’été.

A l’heure actuelle les institutions européennes ont mis le dossier en attente face à la crise de la Covid 19 et du Brexit anglais, de plus les pays ont du mal à harmoniser leur choix et ne s’accordent pas sur le fuseau horaire à adopter, le changement d’heure aurait, en autre, un impact important sur les transports notamment pour l’aérien
Affaire à suivre…

Comment retenir le changement d’heure ?

Il existe de petites astuces pour se rappeler comment changer d’heure :

  • Pour l’heure hiver, c’est au mois d’octobre, le mot se finit par RE donc on recule d’une heure sa montre et on gagne une heure de sommeil.
  • Pour l’heure d’été, mars étant un mot court, le changement d’heure d’été raccourcit la journée. On avance l’heure et on perd une heure de sommeil.

Aujourd’hui beaucoup d’appareils se mettent à l’heure automatiquement, c’est très pratique…

Et vous, avez-vous une opinion sur le sujet ou une anecdote à nous faire partager ? 

Cet article a 2 commentaires

  1. Cluzan Jean -Claude

    De par mon activité professionnelle, embauche à 6h30 six jours par semaine, on partait travailler de nuit la plus grande partie de l’année et avec l’après-midi libre, la tombée tardive de la nuit vous permettait de bénéficier de longues heures de jour avant l’apparition du crépuscule …
    Que me reste-t-il de cette pratique ? Le plaisir de se lever tôt, sans se soucier de ce que dit la pendule …
    Au nom du proverbe “Se coucher et se lever tôt rend sage, riche et dispos” . Mais …
    Mais, est-ce totalement vrai ?
    Selon mon expérience :
    Sage ? Heu … oui !
    Riche ? Non : je suis toujours pauvre comme Job …
    Dispos ? Absolument ! En particulier, si on est adepte de l’écriture, le matin, très tôt, on est frais et dispo !!!
    Alors, alternance des heures d’été et d’hiver, c’est l’application d’une saine logique des shadocks :
    “Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?”.

  2. Gérard BOISSEL

    OUI, garder l’heure d’été qui nous permet de rester dehors plus tard surtout dans le Sud Ouest……,

Répondre à Gérard BOISSEL Annuler la réponse